Vocabulaire usuel pour certaines parties du bâtiment

Toiture :
CHÉNEAU nom masculin (GOUTTIÈRE) : Conduit longeant le toit destiné à recueillir les eaux de pluies

Chien assis : C’est une lucarne (Une Lucarne est une baie verticale placée en saillie sur la pente d’une toiture, pour donner du jour, de…) carrée placée en saillie sur la pente d’une toiture, pour donner du jour (Le jour ou la journée est l’intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c’est la période entre deux…) à l’espace qui est sous le comble en général aménagé. Elle comporte un élément de toiture soit à contre-pente soit à deux pentes à faîtière horizontale.

COMBLE : Partie de la maison placée directement sous la toiture. Les combles perdus ne peuvent pas être aménagés, contrairement aux combles aménageables.

Faîtage : est l’ouvrage qui permet de joindre les deux parties d’un toit.

Fenêtre de toit (velux= marque)

Lucarne : Une lucarne (Une Lucarne est une baie verticale placée en saillie sur la pente d’une toiture, pour donner du jour, de…) est une baie verticale (La verticale est une droite parallèle à la direction de la pesanteur, donnée notamment par le fil à plomb.) placée en saillie sur la pente d’une toiture, pour donner du jour (Le jour ou la journée est l’intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c’est la période entre deux…), de l’aération et/ou l’accès au comble. La lucarne est composée d’une façade verticale, de deux côtés (appelés « joues » ou « jouées ») et d’une couverture

Rive : l’extrémité du toit côté pignon,

Aménagements extérieurs :

Voie : ensemble de l’espace dévolu à la circulation compris entre deux alignements opposés

Chaussée : La chaussée est la partie d’une voie de communication affectée à la circulation des véhicules

Bordure : élément permettant de délimiter deux espaces à usage différent

Caniveau : Un caniveau est un moyen de drainer les eaux de surface. En agglomération, les caniveaux marquent la limite entre la chaussée et les trottoirs.

Autres définitions :

Auvent : Petit toit en saillie

Balcon : prolongement d’un plancher à l’extérieur d’un bâtiment construit en avant du mur principal de la façade

Enduits : Les enduits sont constitués d’un liant (chaux, plâtre, ciment ou terre) et de charges minérales (agrégats, ou granulats, comme le sable ou la poussière de marbre).

Perrons : est un petit escalier de pierre se terminant par une plate-forme devant l’entrée principale d’un bâtiment.

Terrasses : Plate-forme aménagée à l’un des étages d’une construction, sans faire saillie, à la différence du balcon.

Véranda : Une véranda est une pièce à vivre, souvent plus éclairée qu’une salle fabriquée dans les matériaux habituels

Aire urbaine : c’est un ensemble de communes, d’un seul tenant et sans enclave, constitué par un pôle urbain et par des communes rurales ou unités urbaines dont au moins 40% de la population résidente ayant un emploi et qui travaille dans le pôle urbain ou dans des communes attirées par celui-ci.

Aménagement : opération qui consiste à équiper une zone, un quartier, un élément de ville afin de lui donner une autre destination ou encore, améliorer son fonctionnement ou son esthétique

Assainissement non collectif : assainissement individuel, autonome

Biodiversité désigne la diversité des organismes vivants, qui s’apprécie en considérant la diversité des espèces, celle des gènes au sein de chaque espèce, ainsi que l’organisation et la répartition des écosystèmes. Le maintien de la biodiversité est une composante essentielle du développement durable.

Biotope : milieu biologique déterminé offrant des conditions d’habitat stables à un ensemble d’espèces animales ou végétales

Bourg : gros village

Clôture : désigne tout obstacle naturel ou fait de la main de l’homme et suivant tout ou partie du pourtour d’un terrain afin de matérialiser ses limites ou d’empêcher des personnes ou des animaux d’y entrer ou d’en sortir

Construction : action qui consiste à édifier un ouvrage ou un élément d’ouvrage pour une destination définie au préalable

Déconstruction : action qui consiste à démanteler un ouvrage en lui apportant au démontage tout le soin nécessaire à une possible récupération des éléments dans le but d’assurer le tri et le traitement des déchets.

Déplacement doux : transports doux : cycle, piétons…

Droit de Préemption Urbain (DPU) : c’est un instrument de politique foncière institué au profit des communes, leur permettant d’exercer un droit de préemption en vue de la création d’équipements publics (espaces verts, écoles…), la réalisation de logements sociaux, la restructuration de quartiers ou d’îlots ou encore la création de réserves foncières. Ce droit est sollicité par une déclaration d’intention d’aliéner.

Eco-quartier : est un projet d’aménagement urbain visant à intégrer des objectifs de développement durable et réduire son empreinte écologique. De ce fait, il insiste sur la prise en compte de l’ensemble des enjeux environnementaux en leur attribuant des niveaux d’exigence ambitieux

Equipement d’infrastructure : (voirie, stationnement, réseaux…)

Equipement de superstructure : (bâtiment à usage collectif)

Espace multimodal : désigne l’emploi successif de deux ou plusieurs modes de transport

Etude d’impact : synthèse des études menées dans le cadre d’un projet d’aménagement pour déterminer ses incidences sur les milieux naturel et humain et en limiter les conséquences.
L’étude d’impact a pour objet d’intégrer le souci d’environnement dans toutes les actions de planification et d’aménagement…, de concevoir des projets plus respectueux pour l’homme, les paysages et les milieux naturels, plus soucieux d’économiser l’espace, d’épargner les espèces, de limiter la pollution de l’eau, de l’air, des sols… (r 122 et suivants code de l’environnement)

Extension mesurée : agrandissement d’une seule et même enveloppe bâtie. Ne peut être qualifiée d’extension une construction dont les dimensions sont comparables à celles du bâtiment existant. Le juge refuse le qualificatif de mesuré. Seul un pourcentage  précis permet de clarifier cette notion.

Friche urbaine : Ce sont les quartiers industriels ou très anciens, abandonnés après la faillite d’usine ou pour des raisons de dépeuplement dans certains secteurs en crise (bassin houillers ou sidérurgiques). Ils font souvent l’objet de requalification urbaine.

Gouvernance : exercice de l’autorité dans la gestion d’une collectivité de telle sorte que les affaires soient gérées dans l’intérêt de la population et d’une manière qui respecte les principes de justice, d’équité et de responsabilité. Celles-ci consistent à associer à la gestion des affaires publiques des acteurs de toute nature, membres de la société civile, professionnels, citoyens, associations, au travers de processus de participation et de négociations qui doivent permettre de déboucher sur des objectifs et des projets communs.

Hameau : groupement d’habitat et de structure d’activités liées à une partie de territoire dépendant d’un village.

Îlot : groupe de maison circonscrit par des rues

Installation Classée pour la Protection de l’Environnement (ICPE) : installation exploitée ou détenue par toute personne physique ou morale, publique ou privée, qui peut présenter des dangers ou des inconvénients soit pour :
– la commodité du voisinage,
– la santé,
– la sécurité,
– la salubrité publique,
– l’agriculture,
– la protection de la nature et de l’environnement,
– la conservation des sites et des monuments.
Dans le but de minimiser les risques relatifs à ces installations, la Loi 76-663 du 19 juillet 1976 définit les procédures relatives aux ICPE. La gravité des dangers ou des inconvénients que peut présenter leur exploitation va dépendre du volume et du type d’activités pratiquées par ces installations.
Ainsi le décret du 20 mai 1953 modifié fixe la nomenclature des ICPE. Cette nomenclature définit différentes rubriques selon la nature et la dangerosité des opérations effectuées ou des produits utilisés par ces installations. Dans chaque rubrique, elle précise à partir de quel volume d’activité (ou de produit utilisé), le responsable de l’installation sera tenu se soumettre à des obligations techniques et administratives particulières.

L’ordonnance du 11/06/09 soumet les ICPE à déclaration, enregistrement ou bien autorisation.

Mail : Un mail est défini par une large voie plantée d’arbres souvent réservée aux piétons

Maintenance : opération qui permet de conserver en état de fonctionnement et/ ou d’esthétique un ouvrage ou un élément d’ouvrage bâti ou fabriqué

Marge de recul : C’est le retrait par rapport à la voie publique imposé par le PLU avec l’interdiction de construire dans l’espace concerné. Cet espace reste cependant propriété privée. Il est mis en place pour des raisons urbanistiques ou pour la sécurité, l’hygiène ou le confort.

Noue : Une noue est un fossé peu profond et large qui recueille l’eau, soit pour l’évacuer, soit pour l’évaporer ou l’infiltrer sur place. Cela peut-être un relief naturel ou un aménagement utilisé dans les dispositifs de lutte contre le ruissellement urbain ou agricole

Orientation du bâtiment : direction à laquelle font face les ouvertures.

Plan de masse : représentation cotée du projet qui, dans le dossier du permis de construire, en décrit le contenu.

Plan parcellaire : plan faisant apparaître un ensemble de division du sol en parcelles. La parcelle étant une portion de l’espace et une unité de propriété ainsi qu’une unité cadastrale à caractère fiscal.

Prospect : distance horizontale autorisée entre un bâtiment et le bâtiment voisin ou la limite de parcelle. Les règles de prospect ont pour objet d’assurer un éclairement minimal et de réduire les vues entre voisins.

Quartier : Un quartier est une division administrative ou géographique d’une ville

Ravalement : travaux d’entretien des façades des immeubles.

Réhabilitation : opération qui redonne à une structure, grâce à divers aménagements, sa destination d’origine en l’adaptant aux conditions de sécurité, d’hygiène, de confort et de vie du moment

Rénovation : destruction et reconstruction d’immeubles à la même place.
– Rénovation amélioration : destinée à doter un bâtiment des normes actuelles de confort.
– Rénovation construction : implique la reprise totale ou importante des structures intérieures de l’immeuble, avec parfois une addition de construction requalification

Réutilisation : action qui consiste à remettre en état de fonctionnement ou d’esthétique un ouvrage ou un élément d’ouvrage en lui conservant sa destination d’origine.

Restauration : action qui permet de recomposer sa structure, redonner sa forme ou son éclat à un ouvrage ou une œuvre en voie de détérioration. (Restaurer une statue)

Revitalisation : (également appelée redynamisation) : action qui consiste à conjuguer la réhabilitation d’un ensemble bâti et l’opération de redynamisation économique et sociologique de l’environnement urbain de cet ensemble (revitaliser un ensemble de logements sociaux)

Ripisylve (végétation bord de ruisseau)

Servitude dite « non aedificandi » : ne pas bâtir

Servitude « non altius tollendi » : ne pas dépasser la hauteur

Square : petit jardin public souvent établi au milieu d’une place

Tènement : Pâté de maisons mitoyennes, qui se tiennent

Terrain naturel : niveau du sol existant avant tous travaux d’exhaussement ou d’excavation exécutés en vue de la réalisation du projet.

Terrassement : travaux visant à remuer ou transporter la terre soit pour aplanir le terrain avant une construction, soit pour soutenir une surface aplanie et par extension toutes opérations qui ont pour effet de modifier le relief du sol.

Tissu urbain : c’est l’expression physique de la forme urbaine.( réseau viaire, division parcellaire…)

Trame viaire : constituant les réseaux de voies de communication dans un ensemble bâti aggloméré (réseau viaire)

Trame bleue, trame verte : La Trame verte et bleue, l’un des engagements phares du Grenelle Environnement, est une démarche qui vise à maintenir et à reconstituer un réseau d’échanges sur le territoire national pour que les espèces animales et végétales puissent, comme l’homme, communiquer, circuler, s’alimenter, se reproduire, se reposer. En d’autres termes assurer leur survie

Topographie : levé sur le terrain des détails à faire figurer sur un plan ou sur une carte.

Typologie : opération de classement utilisant la catégorie du type concerné.

Unité foncière : Ensemble de parcelles contiguës appartenant à un même propriétaire

Végétation arborée (feuillus, conifères…)

Végétation arbustive (haie, bosquet, rideaux, brise vent…)

Venelle : rue étroite

Village groupement d’habitat et d’activités économiques et sociales, comprenant services publics, commerces..