Débroussailler est une obligation légale !
Propriétaire ou ayant droit d’un terrain bâti ou classé constructible, situé à l’intérieur et jusqu’à une distance de 200 mètres des espaces naturels combustibles, vous êtes concerné par le débroussaillement, indispensable à la non-propagation du feu.
Les dispositions à respecter sont définies par le code forestier, ainsi que l’arrêté préfectoral en vigueur.
Votre responsabilité est engagée chaque fois que vous allumez un feu, y compris une simple cigarette. Les périodes pendant lesquelles propriétaires et ayants droit peuvent employer du feu, à l’intérieur et jusqu’à une distance de 200 mètres des bois, forêts, landes, maquis, garrigues, plantations et reboisements, sont strictement réglementées par l’arrêté préfectoral en vigueur. Entre autre, tout apport de feu dans les zones précitées est strictement interdit du 15 juin au 15 septembre.

Pourquoi débroussailler votre propriété ? Grâce à la réduction de la quantité de combustible végétal, le débroussaillement permet de diminuer l’intensité des incendies et de limiter leur propagation dans les propriétés situées en forêt ou à proximité. Il assure la protection des personnes et des biens tout en facilitant et en sécurisant le travail des sapeurs-pompiers en cas de sinistre. Le débroussaillement permet aussi de diminuer le risque de départ de feu accidentel à partir de votre maison. En somme, le débroussaillement vous protège, ainsi que votre construction, en garantissant une rupture du combustible végétal qui favorise une baisse de la puissance du feu et permet ainsi une sécurité accrue.
Le débroussaillement inclut :
• La taille, voire le cas échéant, la coupe d’arbres et d’arbustes, afin que les houppiers des sujets conservés soient espacés de 3 mètres les uns des autres et des constructions.
• La possibilité de conserver des bouquets d’arbres (surface max. de 80 m2)
condition qu’ils soient distants de 3 m de tout autre arbre, bosquet ou
construction et que tous les arbustes situés en dessous aient été éliminés.
• La suppression des arbres et arbustes morts ou dépérissants.
• L’élagage sur une hauteur de 2 mètres des sujets maintenus.
• La destruction ou l’élimination de tous les déchets de coupe.
• La tonte de la strate d’herbes.